Product SiteDocumentation Site

7.2. Procédures types

Cette section vise à présenter quelques conseils génériques portant sur certaines opérations qu'un administrateur est souvent amené à effectuer. Ces procédures ne couvriront évidemment pas tous les cas de figure de manière exhaustive, mais pourront servir de points de départ pour les cas les plus ardus.

7.2.1. Configuration d'un logiciel

Face à un paquet inconnu que l'on souhaite configurer, il faut procéder par étapes. En premier lieu, il convient de lire ce que le responsable du paquet peut avoir d'intéressant à signaler. La lecture de /usr/share/doc/paquet/README.Debian permet en effet de découvrir les aménagements spécifiques prévus pour faciliter l'emploi du logiciel concerné. C'est parfois indispensable pour comprendre des différences avec le comportement original du logiciel, tel qu'il est décrit dans des documentations généralistes comme les howto. Parfois, ce fichier détaille aussi les erreurs les plus courantes afin de vous éviter de perdre du temps sur des problèmes classiques.
Ensuite, il faut consulter la documentation officielle du logiciel — référez-vous à la Section 7.1, « Les sources de documentation » pour identifier les différentes sources de documentation. La commande dpkg -L paquet donne la liste des fichiers inclus dans le paquet ; on pourra ainsi repérer rapidement les documentations disponibles (ainsi que les fichiers de configuration, situés dans /etc/). dpkg -s paquet produit les métadonnées du paquet et donne les éventuels paquets recommandés ou suggérés : on pourra y trouver de la documentation ou un utilitaire facilitant la configuration du logiciel.
Enfin, les fichiers de configuration sont souvent autodocumentés par de nombreux commentaires explicatifs détaillant les différentes valeurs possibles de chaque paramètre — à tel point qu'il suffit parfois de choisir la ligne à activer parmi celles proposées. Dans certains cas, des exemples de fichiers de configuration sont fournis dans le répertoire /usr/share/doc/paquet/examples/. Ils pourront alors servir de base à votre propre fichier de configuration.

7.2.2. Surveiller l'activité des démons

Un démon complique un peu la compréhension des situations, puisqu'il n'interagit pas directement avec l'administrateur. Pour vérifier son fonctionnement, il est donc nécessaire de le tester, par exemple avec une requête HTTP pour le démon Apache (un serveur web).
Pour permettre ces vérifications, chaque démon garde généralement des traces de tout ce qu'il a fait ainsi que des erreurs qu'il a rencontrées — on les appelle logs (journaux de bord du système). Les logs sont stockés dans /var/log/ ou l'un de ses sous-répertoires. Pour connaître le nom précis du fichier de log de chaque démon, on se référera à la documentation. Attention, un seul test ne suffit pas toujours s'il ne couvre pas la totalité des cas d'utilisation possibles : certains problèmes ne se manifestent que dans certaines circonstances particulières.
As a preventive operation, the administrator should regularly read the most relevant server logs. They can thus diagnose problems before they are even reported by disgruntled users. Indeed users may sometimes wait for a problem to occur repeatedly over several days before reporting it. In many cases, there are specific tools to analyze the contents of the larger log files. In particular, such utilities exist for web servers (such as analog, awstats, webalizer for Apache), for FTP servers, for proxy/cache servers, for firewalls, for e-mail servers, for DNS servers, and even for print servers. Other tools, such as logcheck (a software discussed in Chapitre 14, Sécurité), scan these files in search of alerts to be dealt with.

7.2.3. Demander de l'aide sur une liste de diffusion

If your various searches haven't helped you to get to the root of a problem, it is possible to get help from other, perhaps more experienced people. This is exactly the purpose of the mailing list and its language specific siblings . As with any community, it has rules that need to be followed. Before asking any question, you should check that your problem isn't already covered by recent discussions on the list or by any official documentation.
Once those two conditions are met, you can think of describing your problem to the mailing list. Include as much relevant information as possible: various tests conducted, documentation consulted, how you attempted to diagnose the problem, the packages concerned or those that may be involved, etc. Check the Debian Bug Tracking System (BTS, described in sidebar Section 1.3.2.1, « Reporting bugs ») for similar problems, and mention the results of that search, providing links to bugs found. BTS starts on:
Plus vous aurez été courtois et précis, plus grandes seront vos chances d'obtenir une réponse — ou du moins des éléments de réponse. Si vous recevez des informations intéressantes par courrier privé, pensez à faire une synthèse publique des réponses reçues afin que tout le monde puisse en profiter et que les archives de la liste, dûment explorées par divers moteurs de recherche, donnent directement la réponse à ceux qui se poseront la même question que vous.

7.2.4. Signaler un bogue en cas de problème incompréhensible

Si tous vos efforts pour résoudre un problème restent vains, il est possible que celui-ci ne relève pas de votre responsabilité et qu'il s'agisse en fait d'un bogue dans le programme récalcitrant. Dans ce cas, la procédure à adopter est de le signaler à Debian ou directement aux auteurs du logiciel. Pour cela, il convient d'isoler le mieux possible le problème et de créer une situation de test minimale qui permette de le reproduire. Si vous savez quel programme est la cause apparente du problème, il est possible de retrouver le paquet concerné à l'aide de la commande dpkg -S fichier_en_cause. La consultation du système de suivi de bogues (https://bugs.debian.org/paquet) permettra de vérifier que ce bogue n'a pas encore été répertorié. On pourra alors envoyer son propre rapport de bogue à l'aide de la commande reportbug — en incluant le maximum d'informations, en particulier la description complète du cas minimal de test qui permet de reproduire le bogue.
Les éléments du présent chapitre constituent un moyen de résoudre efficacement les embarras que les chapitres suivants pourraient susciter. Faites-y donc appel aussi souvent que nécessaire !